Contactez-nous au 04 68 89 84 32

Logo Infopiz

. Ecole de pizzaïolos
.

Infopiz dans la presse

Une sélection de différentes coupures de presse où INFOPIZ à été mis en avant. L'indépendant, La semaine du roussillon, Hôtellerie Restauration pour ne citer que les derniers en datE




Hôtellerie restauration du vendredi 4 février 2011

"Apprendre le métier de pizzaïolo en une semaine"

C'est ce que propose Patrice Segura à travers son Institut de formation des pizzaïolos (Infopiz) installé à Argelès-sur-Mer (66).Pizzaïolo depuis vingt-cinq ans, Patrice Segura souhaite aujourd’hui transmettre son savoir et faire reconnaître officiellement son métier comme une profession à part entière. En vingt ans, Patrice Segura a eu différents commerces spécialisés dans la fabrication et la vente de pizzas où il a pu former bon nombre de pizzaïolos. Aujourd’hui, il a décidé de se consacrer pleinement à cette formation en créant à Argelès-sur-Mer (66) l’Institut de formation des pizzaïolos (Infopiz). Ouvert au plus grand nombre, sans aucun critère particulier d’entrée, sauf, comme le souligne Patrice Segura, “l’envie de faire ce métier”, l’établissement propose des sessions d’une semaine, du lundi au vendredi, qui alternent cours théoriques et exercices pratiques.

Les stagiaires apprennent non seulement à faire des pizzas, depuis le pétrissage de la pâte jusqu’à la vente, mais aussi les règles d’hygiène, la législation et la gestion d’entreprise. “Je dispose pour cela d’une salle spécialement aménagée et d’un laboratoire équipé avec tout le matériel nécessaire afin de mettre les stagiaires en situation tout au long de la formation”, souligne Patrice Segura, qui précise qu’à l’issue de la formation, les stagiaires sont à même d’exercer le métier de pizzaïolo dans les meilleures conditions : “Les personnes qui sortent d’ici le vendredi sont suffisamment armées pour attaquer dès le lundi. Parmi les stagiaires que j’ai accueillis, plusieurs ont déjà ouvert leur entreprise. J’ai le cas d’une dame qui est arrivée un lundi, sans jamais avoir fait de pizza de sa vie et qui, après la semaine de formation, a ouvert une pizzeria dès le lundi. Elle a même réalisé, pour une première fois, 17 pizzas appréciées par l’ensemble de sa clientèle.”

UNE ATTESTATION DE STAGE

À l’issue de la formation, un QCM vérifie l’acquisition correcte des compétences et une attestation de stage est délivrée aux élèves, mais, note Patrice Segura : “Le vrai diplôme de pizzaïolo n’existe pas encore. Je me bats pour le faire reconnaître, en particulier auprès des instances consulaires et des pouvoirs publics. Je m’y emploie depuis des années et je suis convaincu que ça finira par arriver.

Infopiz s’adresse aux personnes qui désirent créer ou reprendre une entreprise (restaurant, camion pizza, local de pizza à emporter), aux demandeurs d’emploi désirant apprendre un nouveau métier, aux salariés de la restauration, aux particuliers désirant savoir faire des pizzas.


.Robert Fages


-------------------------------------------------------------------------------------



L'indépendant du 1 Octobre 2014

L'école de pizzaïolo Labellisée par la Région s'exporte d'Argelès-sur-Mer à Lyon

"Infopiz" est unique en son genre. Créée il y a 4 ans par Patrice Ségura, un Catalan passionné par la pizza, elle vient de fêter son 650e stagiaire et transpose son concept. Sa bonhomie, sa voix de velours et son savoir-faire, reflètent toute sa passion. Patrice Ségura n'a pas oublié d'où il vient, ni le chemin parcouru pour en arriver là. L'apprenti boulanger d'hier, installé ensuite dans son camion pizza sur les marchés et les communes des Albères, est désormais un maître pizzaïolo reconnu et un enseignant hors du commun Formation gagnante. Il y a quatre ans, fort de son expérience (aujourd'hui de 30 ans) et de son souhait de transmission, Patrice Ségura ouvre la première école de pizzaïolo de la région. Autour de lui, personne n'y croit vraiment. Mais l'homme persiste et parvient, tout en finesse et avec d'immenses arguments, à convaincre. Rapidement, le concept séduit et la meilleure publicité vient de ses stagiaires qui vont colporter la qualité de cette structure aux quatre coins de France, mais aussi en Europe et dans le monde. Dès lors, la Région lui offre un label, une belle reconnaissance permettant à de multiples organismes de formation reconnus, de financer des stages de formation pour une reconversion, un apprentissage ou une découverte. Les offres s'étoffent en fonction des demandes, entre 5 et 10 jours de stage. Du Pack entreprise à l'expert, en passant par la gestion et l'organisation de sa société, en ajoutant le stage hygiène (HACCP) et bien sûr la conception des pizzas. Et maintenant à Lyon A 53 ans, Patrice Ségura poursuit son aventure, et depuis quelques mois, il exporte son concept : "Tout simplement parce que 25 % des visiteurs du site d''Infopiz'' (en 4 ans 4,5 millions de vues) se trouvent dans le grand est et nord de la France. Argelès c'est le top, mais si on peut limiter les trajets, c'est mieux. Nous avons ouvert à Lyon en avril dernier notre seconde entité, qui est une copie conforme de celle d'Argelès. Il y a la même plateforme technique (maximum 8 stagiaires), toujours le simulateur de camion (immatriculé en 66) et les mêmes cours théoriques. C'est un ami tout aussi passionné que moi, qui est sur place. Nous avons déjà de nombreuses demandes, c'est super !". Une recette d'avenir La semaine dernière, à Argelès, c'est le 650e écolier d'Infopiz qui a été enregistré, une fierté pour le fondateur : "Je suis aux anges ! Ce qu'il faut préciser, c'est que sur ces 650 stagiaires en quatre ans, 300 ont créé leur propre entreprise. Et tous ceux, avec qui je suis en contact sont heureux d'avoir choisi cette voie de la réussite. C'est extra d'avoir ces retours et de se dire qu'on a été des déclencheurs professionnels. Par les temps qui courent, ce n'est pas si fréquent de vanter un métier d'avenir". Toutefois, Patrice souhaite conclure avec une mise au point : "la colère me monte lorsque je vois des gens peu scrupuleux qui vendent des pizzas sans goût, avec une pâte insipide et des ingrédients bas de gamme. Il faut arrêter de se foutre de la tête du client. La pizza est un plaisir qui doit être constitué d'éléments qualitatifs, pas besoin d'être énarque pour le comprendre. Notre profession n'échappe pas aux excès, ça me désole. Ce qui est certain, c'est qu'un vrai pizzaïolo vous offrira un mets gourmand, plus ou moins original, qui va enchanter vos papilles". Lorsque l'on sait qu'il se consomme un milliard de pizzas par an en France, il suffit de faire le bon choix ! Informations et contact : www.infopiz.com  

Véronique Parayre

-------------------------------------------------------------------------------------




La Semaine du Roussillon n°877 du 04 avril au 11 avril 2013

"3 200 000, c'est le nombre de pizzas qui sont mangées chaque jour en France,sans que la moindre formation ou le moindre diplôme ne vienne sanctionner cette profession."

C'est en partant de ce constat que Patrice Segura, pizzaïolo depuis trente ans, décide de monter son école de formation, INFOPIZ, à Argeles sur Mer.
Ce centre de formation reçoit aussi bien des jeunes à la recherche d'une première formation que des personnes de plus de 60 ans désireuses de se recycler. La formation se décompose en deux étapes. Un stage de 5 jours où l'on acquière les bases, une formation aussi bien théorique que pratique : législation de la restauration, normes d'hygiène, que pratique, préparation de la pâte, des sauces.
Ici l'accent est mis sur la qualité, des pâtes et des sauces maison, des produits frais de qualité. Patrice Segura est amoureux de son métier et c'est cette passion qu'il veut faire passer. A la fin de la semaine les élèves sont capables de s'installer à leur compte, ou de travailler pour un patron.Vient ensuite, pour ceux qui le désirent, un stage de perfectionnement, lui aussi d'une durée de 5 jours. Là, on apprend à fabriquer d'autres pâtes, à mettre au point des sauces plus élaborées, plus originales. Le premier stage coûte 1180 €, le deuxième 950. Ils peuvent être pris en charge par les organismes de formation puisque INFOPIZ a obtenu les certifications nécessaire ainsi que le Label de qualité "CertfLR".
Le centre met réellement les élèves en condition de travail grâce à divers postes. Une partie restaurant avec deux fours électriques de grande capacité, une partie vente à emporter, avec un four à bois et même la reconstitution grandeur réelle d'un camion pizza. Trois cent cinquante personnes, venues de France, de la Réunion et même de Thaïlande sont venues se former à Argeles, 70% d'entre elles sont encore dans le métier.Prochaine étape : avec le concours de l'état, obtenir la création d'une session de formation diplômante de six semaines. Un diplôme qui serait une première en France.
INFOPIZ, 14 rue des cigognes - 66700 Argeles sur Mer. Tel : 0468898432.


-------------------------------------------------------------------------------------



l’INDEPENDANT du 03 Mars 2013

"L'école de pizzaïolo de P.Segura est labellisée et diplômante."

- Lien vers l'article -

Une double bonne nouvelle pour cet expert argelésien, qui est une référence internationale et une premièreInfopiz en France, pour celui qui a déjà formé 320 stagiaires.  Sa bonhomie et sa passion pour la pizza avec un grand P s'affichent dès que l'on croise le regard de Patrice Ségura. L'homme est incollable sur le sujet, il en maîtrise toutes les ficelles et a percé en trente ans, tous ses secrets. Mais le plus honorable, c'est que cet ancien boulanger a souhaité partager son savoir-faire avec ceux qui, comme lui, veulent être des disciples de la pizza qualité ! Alors en 2010, épaulé par son épouse et quelques amis, il a l'audace de créer, à l'entrée de la ville (par la zone) : l'Institut de formation des pizzaïolos. Certains ne lui prédisent qu'une saison d'existence, mais aujourd'hui cette école est devenue une référence internationale, les semaines de formations affichent complet et ses ambitions sont toujours plus étonnantes !

La passion est "reine"

Patrice se souvient : "L'idée c'était d'apprendre et de transmettre ce métier, tout en l'accompagnant de tout ce qui va avec. Aborder les prix de revient, la gestion quotidienne, le respect des normes d'hygiène pour qu'à l'arrivée il n'y ait pas qu'un simple pizzaïolo exécutant. A l'issue en général d'une semaine de formation (40 h), les stagiaires repartent avec du savoir-faire, mais aussi toutes les pièces du puzzle pour créer leur propre entreprise. J'ai même installé dans l'atelier un vrai faux camion de fabrication et de vente, pour une véritable mise en situation, sur les réalités quotidiennes". Et là se trouve toute la particularité de cette école, dans un enseignement qui a aussi convaincu divers organismes et structures de financement.

Reconnaissances suprêmes

Les deux excellentes nouvelles se sont récemment succédé. La première, récompense Patrice Ségura de tous ses efforts à travers la labellisation de son institut, suite à un audit particulièrement draconien. Il explique : "C'est à ma connaissance une première en France. Ce label 'Certif LR' me conforte encore davantage dans cet engagement. En trois ans, trois cent dix-sept stagiaires sont passées par ici. 70 % sont installés à leur compte et ça marche pour eux, car nous avons gardé le contact. Ils sont âgés de 17 à 64 ans et viennent des quatre coins de France, d'Europe, même de La Réunion et de Thaïlande !"

La seconde satisfaction était aussi très espérée et la voilà confirmée : désormais la pizza possède ses professionnels diplômés. Ainsi à l'issue de cette formation, les élèves se verront remettre un diplôme de "Pizzaïolo pro", véritable gage de savoir-faire et belle reconnaissance au sein de la restauration ! Rappelons que la pizza est le met le plus consommé au monde. 320 000 pizzas sont mangées quotidiennement en France !

Pour en savoir plus sur les formations et les possibilités de prises en charges financières, tél. 04 68 89 84 32

Fabriquer des pâtes à l'ancienne, respecter les dosages, conjuguer les garnitures, élaborer ses sauces, en 40 h de formation, Patrice Ségura (en noir) offre à des futurs pizzaïolos motivés, un avenir largement optimiste.

Véronique Parayre 


-------------------------------------------------------------------------------------



La Semaine du Roussillon n°876 du 28 mars au 3 avril 2013

"Et si le premier diplôme de pizzaïolo était Catalan ?"

- Lien vers l'article -

C’est le pari de l’école Infopiz d’Argelès, qui tente de faire reconnaître le tout premier diplôme français pour le métier de pizzaiolo. Patrice Segura, le fondateur, nous en dit un peu plus sur un plat si consommé en France.« On m’a toujours dit que la pizza, ce n’était pas un métier ».Patrice Segura, boulanger et cuisinant des pizzas depuis près de trente ans, décide de prouver le contraire.« Mais les gens me disaient toujours,  on n’arrive pas à manger de bonnes pizzas ».

En 2010 il crée sur Argelès une école pour pizzaiolos, proposant des formations à divers degrés, à partir de 5 jours.
Faut-il vraiment sortir d’une école pour vendre de la pizza ?
« Non, vous pouvez toujours faire réchauffer des ingrédients. Beaucoup de gens qui savent faire un fond de pâte et mettre de la tomate dessus pensent pouvoir se lancer. C’est ce qui se passe souvent. Il existe même des pâtes surgelées déjà étalées, parfois avec la tomate dessus. »

« Un salaire net de 3000 à 5000 euros »

Pour Patrice Segura, la bonne pizza est liée aux techniques des boulangers, qui s'en servaient autrefois de petit-déjeuner en garnissant des bouts de pains qu'ils mettaient dans leur four.

Pâte pétrie à la main au moins trois heures avant la cuisson, pour révéler les arômes, sauces cuisinées et ingrédients frais...«Les gens payent une garniture, on ne fait pas qu'ouvrir une boîte de champignons. Il faut du vrai jambon. Beaucoup mettent un agglomérat d'épaule avec du blanc d'oeuf..

La bonne pizza serait tout un art. D'où l'idée du diplôme. Avec une formation sur six semaines coûtant plus de 6000 euros, l'école n'est pas à la portée de tous et la reconnaissance par l'Etat, en cours de négociation, permettrait de financer la formation via le Pôle Emploi et la région.

« Je veux créer un socle commun à tous les pizzaïolos

Le secteur est-il porteur ? Pour Patrice Segura, il y a beaucoup de turn-over, mais un bon pizzaïolo peut s'en sortir avec un salaire de 3000 à 5000 euros pour une cinquantaine de pizzas par jour...Sans oublier que la France serait le deuxième consommateur de pizzas au monde, après les Etats-Unis. Affaire à suivre.



-------------------------------------------------------------------------------------


l’INDEPENDANT du 18 octobre 2010

"Cuit à point, l’institut de formation des pizzaïolos sort du four."

Cuit à point, l’institut de formation des pizzaïolos sort du four. Approchant de la cinquantaine, offrant une démarche bien portante, un regard sympathique et des arguments en béton, Patrice Ségura présente son nouveau challenge avec passion et conviction.
Natif de Béziers, habitant et rayonnant sur les Albères depuis plusieurs décennies, cet ancien apprenti boulanger aime aussi l’aventure, et tentera diverses expériences à l’île Maurice et en Espagne.
C’est aussi un brillant touche à tout, qui après avoir été notamment frigoriste, agent d’assurances, en 1985 crée avec son épouse d’origine sicilienne, sa première entreprise de pizza et en même temps sa propre marque Pizza’Man à Saint-André.

Homme à pizza

Le succès est au rendez-vous: « Très rapidement, j’ai dû agrandir le local, embaucher et former un autre pizzaïolo pour faire face à la demande. C’est ainsi que j’ai mis au point une méthode qui permet d’étaler, de garnir, et de cuire qualitativement une pizza au feu de bois, par minute! ».
En 1990, il est aussi le premier à mettre en place un service de livraison à domicile, qui rayonne sur six communes des Albères. L’entreprise prospère avec l’ouverture d’une autre pizzeria à Laroque-des-Albères, Patrice se retrouve alors à la tête d’une équipe de onze employés, dont quatre pizzaïolos et deux apprentis. En 1995, il vend Pizza’Man, pour s’installer durant deux ans au bord du lac de Villeneuve-de-la-Raho. Toujours en quête, il crée ensuite Pizza’Sun dans la commune avant, là encore de céder la boutique.

École de formation

Depuis 2005, Patrice Ségura s’est une nouvelle fois diversifié et gère désormais la société immobilière SECRA. C’est justement dans l’un de ses locaux situés en zone artisanale qu’il vient de créer l’Infopiz (Institut de formation des pizzaïolos).
Le lieu est facile d’accès, très agréable, fonctionnel et l’homme aime transmettre son savoir-faire à des stagiaires motivés: «Mon expérience de pizzaïolo, de gestion d’entreprise et de personnel, je la mets aujourd’hui au service des autres en formant des pizzaïolos et en transmettant mes méthodes de travail, qui permettent même à un débutant de faire en quelques jours de très bonnes pizzas de façon autonome. L’essentiel consiste à apprendre les bases de l’hygiène, et de la gestion notions de gestion d’entreprise. Ce que je souhaite c’est de mettre à chaque stagiaire le pied à l’étrier, pour leur permettre d’exercer ce métier, qui est l’un des rares, à rendre celui qui le maîtrise indépendant. Il permet de travailler et de gérer seul son poste dans une pizzeria, de s’installer à son compte dans un camion, un kiosque, ou une boutique de pizzas à emporter, et de trouver un job aux quatre coins du monde! ».

Et déjà, les demandes affluent des quatre coins de France, pour bénéficier de ce concept unique en son genre dans le grand sud.

Véronique Parayre 




la radio

RCN parle d'INFOPIZ


Les champs marqués d'une * sont obligatoires

Logo hannuaire  Logo annuaire web  Logo Wedoo  Logo Net Liens